Compte rendu du groupe PCF Vesoul Votre Ville

 

Conseil Municipal du 1er octobre 2016

 

La gestion de la Ville de Vesoul, a été passée au crible par la Chambre Régionale des Comptes. Un rapport de Mr le Maire a été fait lors du Conseil. Rapport ne présentant que les bons cotés, admettant quand même certaines insuffisances pointées par la Chambre.

En réponse, Mr BERNABE Frédéric pour le groupe PCF Vesoul Votre Ville, a développé devant le conseil, les différents points qui posaient problèmes pour cette Chambre au sujet de la Ville.

Pour améliorer la démocratie – L'honnêteté des élus n'étant pas en cause -, Mr BERNABE propose d'augmenter le nombre de séances du Conseil Municipal et de travail des commissions ; proposition déjà faite antérieurement.

La population a le droit d'être informée avant que les décisions soient prises, améliorer la transparence. Un exemple : Que va devenir le bâtiment désaffecté du 11ème Chasseurs ? Ce sujet n'a toujours pas été discuté ni en commission ni en conseil, ni auprès des vésuliens.

 

Mr BERNABE observe - toujours en se basant sur le rapport détaillé de la Chambre régionale des comptes - que la ville est plus endettée encore et investit moins que les villes de même taille, ces deux phénomènes étant liés.

Le rapport soulève aussi la perte de population et les impacts que cela engendrent sur la ville. Phénomènes que le groupe PCF n'a de cesse d'alerter.

 

Le Maire, s'il reconnaît que l'on peut améliorer la démocratie, préfère ne mettre en avant que la stabilité des impôts et celle du prix de l'eau (celui-ci stable depuis 2012 après une forte augmentation) ainsi que les embellissements réalisés (kiosque, parvis du théâtre), qui sont aussi du fait de la CAV.

Le concert de rentrée a fait aussi débat en commission et lors du Conseil. Concert qui a coûté à la ville 35 000€, sur un total de 63 500€ pour une soirée. L’événement a été critiqué par les deux groupes d'opposition, PCF et PS, non sur son principe qui est une bonne action pour l'animation culturelle de la ville, mais sur sa conception.

Le Maire s'était engagé l'année dernière à inscrire dans cette soirée, la scène musicale locale. Chose qui n'a pas été faite. La scène locale doit être présente - ni en second plan comme il tend à le proposer pour l'année prochaine -, dans la variété des styles musicaux, comme tremplin à coté d'artistes à la renommée plus grande et une valorisation du dynamisme des associations culturelles locales.

Le Groupe PCF a ainsi voté contre la subvention de 35 000€ à l'association organisatrice présidée par l'Adjoint au Sport Ludovic BALLESTER, en réponse à la baisse de subvention aux associations faite par la Majorité.

 

Curieusement Le Maire s'adresse nommément à Frédéric BERNABE, et non au PS qui est pourtant au pouvoir au sommet de l’État, pour critiquer celui-ci. Il se raccroche aussi à une formule vague de l'élue PS : « Rigueur, imagination, optimisme », pour appuyer son argumentaire.

 

Mr le Maire se laisse aussi aller à quelques piques anticommunistes familières de la droite, ce qui traduit le malaise devant les critiques circonstanciées de Frédéric Bernabé.